core-techs2.png
Ë
Par Core-Techs • jeudi 31 octobre 2013

Dans les projets de refonte de sites Web, comment éviter les écueils liés à la reprise de l'existant ?

Tous les projets de refonte de sites Internet sont confrontés à la douloureuse question de la reprise du contenu éditorial existant. Les contextes sont toujours très hétérogènes. Voici quelques cas dans lesquels vous vous reconnaîtrez peut-être :

  • Le projet de refonte est également l’occasion de remettre à plat l’ensemble de la stratégie éditoriale : l’arborescence est revisitée, la structuration des contenus est améliorée, et la tonalité même des textes évolue. Dans cas, il n’y a finalement pas beaucoup de questions à se poser. On repart d’une page vierge, aussi, il n’y aura quasiment aucun contenu à reprendre.
  • Le projet de refonte est l’objet d’une remise en question de l’organisation et de la présentation des contenus : certains restent, d’autres évoluent et sont repositionnés dans l’arborescence, de nouveaux contenus sont produits, avec de nouvelles animations et mises en forme. Ici, c’est un entre-deux délicat à gérer : il faut pouvoir évaluer la charge que représente la refonte éditoriale partielle, qui est, généralement, toujours sous-évaluée. En effet, le questionnement du bien-fondé d’un article amène à questionner l’ensemble du corpus éditorial auquel il est rattaché.
  • La refonte correspond à une montée de version de la solution technique sous-jacente, ou à l'intégration d'une solution technique différente : dans ce cas, il faut prévoir une reprise automatique des contenus. C'est généralement assez simple quand on exploite la même solution mais dans une version supérieure. Ca se corse quand on change de socle technique : la structuration interne des contenus n'est pas la même, et il faut alors concevoir une migration de contenu avec des rapprochements de champs. Qui plus est, la structuration des attributs de contenu n'est souvent pas la même, et un retraitement, parfois délicat, s'impose.

Il existe beaucoup d'autres situations, et chaque projet de reprise auquel nous avons été confrontés à toujours présenté des particularités auxquelles il a fallu faire face. Si nous devions formuler quelques conseils, les voici :

  • Anticipez, anticipez, anticipez : si vous commencez à penser à la reprise une fois le site en cours de recette, c'est déjà beaucoup trop tard, (et n'imaginez pas faire votre reprise en même temps que la recette !)
  • Majorez d'au moins 100% la charge allouée à la reprise : ces tâches sont toujours sous-estimées, et vous serez toujours confrontés à des questions d'organisation que vous n'aurez pas anticipé,
  • Organisez votre travail de reprise : qu'il s'agisse d'une reprise manuelle, automatique ou semi-automatique, définissez des jalons, des étapes et « taylorisez » vos tâches : faites simultanément tous les redimensionnements d'image, faites simultanément toute la création de l'arborescence, constituez un fichier Excel de correspondance contenu – visuels, répartissez le rédactionnel entre plusieurs contributeurs, organisez deux à trois sessions de relecture, ...

Nous vous proposerons dans un prochain article une méthodologie de reprise détaillée.